Lancement et Démarrage

Profil d'une initiative

Par expérience, les initiatives de transition et résilience locales ont un profil assez constant :

  • elles sont localisées (ou relocalisées), 
  • elles sont construites autour des principes de résilience
  • elles remettent la propriété des ressources entre les mains des citoyens du territoire
  • elles sont peu émettrices de carbone
  • elles reconnaissent les limites de la planète (ressources, énergie)
  • elles ne cherchent pas avant tout le profit personnel de quelques personnes spécifiques (privilégiées)

Recommandations

Une étape en amont est fréquemment de recenser localement les gens potentiellement intéressés autour d'un événement dans ce domaine.

Pour amorcer l'initiative, il faut constituer un groupe de démarrage,  typiquement organiser un forum ouvert, rédiger un rapport de transition/résilience avec la mairie (ou autre représentant du territoire), ainsi qu'établir des ponts entre autorités locales et groupes de transition.

Il est important d'agir de manière concrète assez rapidement, par exemple prévoir un marché de produits locaux, organiser un rendez-vous pour réparer des vélos, monter un petit festival, etc.

Il faudra créer des liens avec d'autres organisations pour tisser un réseau autour du groupe et nouer des partenariats.
Une inscription dans le réseau des Territoires en Transition, avec 10 ans d'expérience et ses outils nombreux, représente aussi un atout de taille pour des échanges, des synergies, de l'apprentissage, et profiter de l'expérience des autres.


Thématiques

Une thématique simple est recommandée pour le démarrage (voir bloc "Des thématiques" pour plus d'exemples) d'une initiative de transition et résilience locale.

Le plus souvent les groupes fraîchement constitués débutent avec le thème de l'alimentation, par exemple un jardin partagé, un magasin communautaire utilisant produits et main d'oeuvre locaux, ou une microbrasserie coopérative, cela pour la simplicité, pour donner confiance, limiter les les coûts et bien entendu pour le caractère crucial de ce domaine d'autonomie alimentaire.

Un autre thème initial est parfois de se regrouper pour échanger sur les économies d'énergie, les achats alimentaires groupés, la mutualisation des moyens de transport, les entretiens et réparations (matériels, vélos,...)

Plus tard, des évolutions intéressantes sont

  • d'envisager de créer sa propre monnaie locale
  • de chercher un approvisionnement d'énergie autogéré avec création d'une coopérative appartenant aux habitants, et qui crée une production collant aux envies et préférences, qui protège des crises énergétiques, des augmentations de prix et crée des emplois locaux.


Démarche pragmatique : un scénario

De façon générale, il faudrait adopter une démarche positive et proactive, tournée vers les solutions, et horizontale impliquant (ou partant) des citoyens. 

Afin d'éviter le découragement, il est conseillé de ne pas viser un objectif trop grand au départ mais privilégier le "pas à pas", initiative par initiative, par tout d'abord de petites actions puis progressivement des actions plus ambitieuses.

Notre équipe peut vous faire bénéficier de nos compétences et de notre expérience, via des services et outils appropriés.

Voici une liste non-exhaustive basée sur les expériences :

  • Rencontrer les personnes susceptibles de contribuer et organiser un premier forum, par exemple dans le cadre d'une étude ou d'une formation (voir bloc "Pour vous aider")
  • Prendre en compte tous les secteurs du territoire : alimentation, énergie, tourisme, éducation, santé, ... Voir bloc "Des thématiques".
  • Suivre une formation initiale
  • Imaginer comment le concept de permaculture peut aider à bâtir un scénario permettant d'atteindre trois objectifs liés: 
    • s'affranchir de la dépendance au pétrole et anticiper le passage du pic en douceur ;
    • montrer que les habitants en sortiront en meilleure santé et plus heureux ; 
    • acquérir de la résilience face aux effets du réchauffement climatique.
  • Dresser le diagnostic, notamment au niveau de la résilience du territoire
  • Donner un objectif pour chaque secteur, avec recommandations. Etablir une vision.
  • Détailler les étapes pratiques à franchir, dans le temps, pour atteindre le but.
  • Organiser une  réunion entre toutes les parties prenantes, pour chaque objectif et secteur.
  • Mettre dans l'équipe un coordinateur compétent pour animer les réunions.
  • Organiser une campagne de sensibilisation (films, conférences, distributions de rapports,...)
  • Inviter les organisations et gens proches de chaque thématique
  • Donner une formation aux gens intéressés dans chaque groupe.
  • Faire une soirée sur chacun des thèmes et un forum ouvert (libre et autogéré)- en présentiel et en ligne.
  • Démarrer des groupes de travail, et décrire les moyens pour parvenir à réaliser la vision